Coder les TFE avec 3CGP – Belgique 2017

Indexation des sujets de Travaux de fin d’Etude

Décembre 2016, mis à jour Janvier 2017

 Marc Jamoulle, médecin de famille, Maison médicale Espace Temps, Gilly, Belgique. Doctorant ULg

voir ; http://www.mgtfe.be/le-guide-dindexation-dun-tfe/

 

Télécharger ce document au format pdf

  1. Trouver un sujet de TFE et l’indexer

En Belgique, à l’issue de leurs années de Master, les médecins en formation de Médecine Générale et de Famille[[1]]  doivent remettre un « Travail de Fin d’Etude » (TFE). Une des raisons du choix de la médecine générale par les médecins en formation (MF) est entre autre le fait que c’est une « discipline médicale vaste et complexe »[[2]]  Les MF ont donc parfois du mal à trouver leur sujet de TFE. Le présent exercice peut les aider  à identifier des champs de connaissance auxquels ils n’auraient pas pensé. De plus cela pourrait faciliter l’indexation des TFE .

Cette indexation est essentielle pour que le site d’édition des TFE prévu par le Centre de Coordination Francophone pour La Formation en Médecine Générale (CCFFMG) puisse être consulté facilement. Comme le souligne Levasseur et Schweyer en 2003 et pour la France; “les modalités d’indexation des notices dans les bases de données universitaires ne permettent pas une claire visibilité de la médecine générale comme discipline académique[[3]].

Quand le sujet est identifié la réalisation du travail en suivant le guide du TFE[[4]] sera rythmée par le temps disponible, la bibliographie qu’on aura pu mettre à jour, les conseils avisés et le temps que laissent les patients.  Mais le choix du sujet reste la priorité. Nous en parlons brièvement ici.

1.1.Trouver un sujet

Attention; les liens placés sur les codes CISP et Q-Codes ci-dessous dans le texte ne fonctionneront que si le lecteur est préalablement identifié sur www.hetop.eu/Q . Cette inscription est gratuite. Il faut aussi veiller à sélectionner la CISP et les Q-Codes dans la liste des terminologies consultées. Cet URL permet aussi de consulter le MeSH en français.

Thèmes cliniques

Le sujet d’un TFE peut  contenir des thèmes cliniques. Cela veut  dire qu’on traite des problèmes de personnes, les patients, selon un angle de pratique clinique. On va donc parler de symptômes, d’actes  et de diagnostics ou d’hypothèses de travail. Dans ce cas il y a de grandes chances que le  thème choisi se retrouve dans les intitulés des rubriques de la Classification Internationale des Soins Primaires (CISP) [[5][6][7]]  On peut  y passer en revue tous les problèmes fréquents de la MG/MF. Sur les 700 items qui la composent, 350 sont de présentation fort fréquente. Pour choisir un sujet, parcourir les titres des rubriques. Par exemple, On peut étudier les symptômes, comme les nausées (D06) ou la fatigue (A04) ou les procédures diagnostiques comme l’électrocardiographie (K-41) ou le familiogramme (Z-43) ou encore des maladies comme la Sclérose en plaque (N86) ou la Schizophrénie (P72).  Trouver des patients avec certaines caractéristiques sera probablement possible par extraction du logiciel du Maître de Stage(MS) de séries de patients. Les conditions sont que le MS établisse la liste de problèmes des patients, prépare des SUMHERS[[8]] et utilise un logiciel labellisé en Belgique avec  la CISP. Il y a lieu de faire attention aux principes de l’éthique de l’information. Les patients doivent donner leur accord si on utilise leur données[9].

Thèmes non cliniques

Le sujet contiendra quasi toujours des thèmes non cliniques. Dans les Q-Codes, on pourra choisir différents descripteurs (souvent appelés mots-clefs) et qui vont permettre d’indexer le travail pour des items non cliniques[[10]]. Ceux-ci incluent par exemple  la gestion des problèmes de santé (QD32) ,  la prise de décision partagée (QD323) ou encore  la satisfaction du patient (QP41).  On peut  parcourir une  liste de 182 items  avec pour chacun une définition, un contexte, une bibliographie indicative et un lien vers PubMed.  Ces rubriques ne sortent pas de la tête d’un expert. Elles proviennent de l’analyse patiente de centaines de résumés présentés par des collègues lors de congres de MG/MF. Pour bien comprendre la genèse des Q-Codes suivre les rubriques au-dessus de cette page. A la rubrique “The book” vous pouvez aussi vous procurez un petit livre en français qui les décrits[[11]]

1.2.Indexer son travail

L’association des items présentés dans la CISP-2 et des items développés dans les Q-Codes forment un outil de catégorisation global dénommé “Core Content Classification of General Practice /Family Medicine” plus facile à échanger sous l’acronyme 3CGP. C’est 3CGP qui va donc servir à indexer le travail. L’indexation consiste à retrouver dans la CISP-2 (y compris les procédures) et les Q-Codes les titres de rubriques qui identifient le mieux le travail. Il sera demandé de noter les codes choisis dans un système en ligne.  Les codes sont destinés aux machines qui permettront le tri des sujets. Les deux exemples suivant contiennent des codes cliniques (identifiés par la CISP-2) et non cliniques (identifiés par les Q-Codes)

 Exemples 1: Supposons que le thème retenu soit la coordination des soins entre le premier et le deuxième niveau de soin dans le cadre de suivi de patients présentant une  Fibrillation auriculaire. Il s’agit donc d’une recherche qualitative sur le niveau de satisfaction des patients.
La clinique c’est la FA et donc dans la CISP le concept K78 Fibrillation auriculaire/flutter.
Et dans les Q-Codes ; QS33 coordination des soins; QR31 étude qualitative; QP41 satisfaction du patient.
L’indexation 3CGP devient K78 ; QS33QR31QP41. Ces codes sont reportés dans la grille prévue.

 

Exemples 2: Le thème choisi est la précarité (QC3 haut risque social) d’une population de migrants (QC32 réfugié). On souhaite évaluer l’état de santé (QD33 évaluation de l’état de santé)  des survivants (QC6 survivant) qui présentent des séquelles de sévices (QC54 victime de torture) et un Syndrome de Stress Postraumatique (P82 Syndrome de stress post-traumatique ) liés aux conditions de vie .
L’indexation 3CGP devient P82QC3QC32 QC6QC54QD33

1.3. Indexation et métadata

La question de l’indexation ne parait à première vue pas fondamentale. Pourtant elle devient essentielle pour retrouver le TFE une fois qu’il est accepté. L’indexation fait partie de la constitution des Métadata” d’un article. Une métadonnées est une information à propos d’une autre. Ainsi pour un article, les Metadata sont le nom du journal, l’année, le volume, le numéro, le ou les auteurs, l’abstract, les descripteurs et autres précisions d’éditeur et d’impression.

Si le sujet du TFE ne se retrouve pas ou partiellement dans HeTOP, il est très important d’en faire part. Cela permet de contribuer à l’extension des Q-codes ou de la CISP en précisant bien la question de recherche qu’on ne peut indexer. Cette contribution est essentielle pour le développement des outils de gestion de l’information que sont la CISP et les Q-Codes.

1.4. Titre et résumé

Une bonne indexation commence par un bon titre et se poursuit par un bon résumé. Un bon résumé est construit aussi selon le schéma IMRAD. Pour cela, il faut reprendre les éléments clefs de l’introduction, le but poursuivi, le matériel et la méthode, le résultat et la discussion. L’ensemble doit faire 350 mots. Si le plan IMRAD a été bien suivi, le résumé est presque rédigé. Le lecteur doit vaoir rapidement si le sujet entre dans son domaine de préoccupation. Les idées maîtresses du travail doivent s’y retrouver. Le TFE est le produit de la capacité à mettre en évidence des faits et à traiter un sujet de manière scientifique. Il ne s’agit donc pas d’y accoler un titre littéraire, humoristique ou elliptique. Tel concept, dans tel environnement, chez telles personnes, avec telle méthode sont quatre éléments qui peuvent aisément se retrouver dans un titre.N’utilisez aucun acronyme dans un titre.

exemple 3 ; Rôle du médecin de famille dans l’identification et la prise en charge des troubles spécifiques de l’apprentissage [[12]] on ne reproduit ici que le titre, l’introduction et les méthodes de ce résumé. Ils doivent suffire à indexer. On n’indexe ni les résultats ni les conclusions
Les médecins de famille voient rarement les enfants en âge scolaire et les adolescents pour des problèmes d’école. Néanmoins les médecins de familles doivent savoir ; • Que parmi les difficultés scolaires présentées par les enfants, une partie est causée par les troubles spécifiques de l’apprentissage et que ces troubles touchent 3% à 5% des enfants scolarisés donc un élève par classe.  • Définir les différents types des troubles spécifiques, leurs facteurs prédictifs, leur comorbidité et leurs conséquences. • Etre sensibilisés à ce problème et avoir quelques repères pour aborder cette consultation très complexe. Pour cerner le problème, la littérature sur le sujet a été revue et quelques articles clé retenus. Une participation à la formation sur les troubles spécifiques de l’apprentissage (TSA) a été suivie à Paris. De nombreuses discussions avec les médecins et la logopède de la Maison Médicale Espace-Temps, ainsi qu’avec la psychologue du centre PMS ont permis de cerner le sujet.
Indexation ; 
P24 Problème spécifique de l’apprentissage; QC12 enfant; QC13 adolescent; QS41 médecin de famille; QD3 gestionnaire de soins


exemple
 4 : Sujets de prévention quaternaire en médecine générale [[13]]
Le concept de prévention quaternaire est à la fois peu connu et peu mis en application par les médecins belges. Comment augmenter la pénétrance de ce concept au sein du métier ? Une méthode de diffusion est mise en œuvre et nécessite pour son développement que les utilisateurs prennent part au processus de création afin de rendre sa croissance exponentielle. Pour rendre la prévention quaternaire plus accessible aux médecins généralistes, nous proposons la création d’une plateforme sur un site web bien connu. Nous y expliquerons le concept de prévention quaternaire et y posterons des fiches pratiques répondant à des questions cliniques courantes du médecin généraliste. Ces fiches permettent à la fois d’illustrer le concept mais peuvent aussi être directement utilisées en consultation. Afin que cette liste de sujets s’étoffe, une cellule de prévention quaternaire est crée et les lecteurs sont invités à rédiger d’autres fiches, à émettre des commentaires ou a demander le développement de certains sujets auxquels la cellule répondra.
Indexation ; QD44 prévention quaternaire;QS41 médecin de famille;QT23 éducation médicale continue;QT42 échange en ligne de la connaissance

1.5. Metadata et évaluation

Même si le thème du TFE est choisi, il faut s’attendre à une évolution de la  connaissance et des objectifs tout au long de la réalisation du travail. La bibliographie permet de voir ce qui a été écrit sur le sujet  et son étude fait évoluer la conception d’une recherche. C’est la raison pour laquelle on écrit un résumé et que l’indexation réelle ne se stabilise qu’à la fin du travail. Toutefois, si le  thème est choisi, il faut l’enregistrer en ligne avec l’indexation qui parait la plus pertinente. Ce premier enregistrement est provisoire et on pourra revenir dessus au moment de l’enregistrement définitif du travail.

En même temps que cet enregistrement provisoire, on trouvera un formulaire d’évaluation de la méthode d’indexation qu’il sera obligatoire de remplir pour valider l’ enregistrement provisoire. Cette évaluation en réponse fermée comportera aussi des questions ouvertes. Il permettra aussi de recueillir des suggestions de nouveaux thèmes.

  1. Méthodes

  • Méthode manuelle
  • Utilisation de la Classification 3CGP soit
    • CISP-2 y compris sa partie Procédures (ou actes) pour indexer les items cliniques (soit symptômes, actes, diagnostics)
    • Utilisation de la classification Q-Codes pour indexer les items non cliniques
  • Enregistrement des métadata incluant l’indexation sur un système disponible en ligne gérable en deux étapes, la première obligatoire avant la data dd/mm/yy  mais au contenu informatif provisoire. La deuxième au moment du dépôt final du TFE
  • Pré-test d’utilisation
  • Evaluation par les MF. La première étape d’enregistrement ne peut se conclure sans avoir rempli le formulaire d’évaluation sur la méthode d’indexation
  • Evaluation de la pertinence des codages choisis par analyse post hoc des abstracts
  • Statistiques descriptive sur la base constituée par les indexation encodées
  • Le système de tri sur les metadata permet de retrouver les TFE y compris sur base de l’indexation

Matériel

à télécharger ; CISP-2 en français, exemplaire de bureau         CISP-2 procédures           Q-Codes en français
sur serveur dédié ; pages en ligne pour inscrire les métadata dont la proposition d’indexation et l’évaluation
  1. Résultats attendus

Base de connaissance de xx TFE

Système d’interrogation de cette base

Visibilité des travaux de MG/MF

Identification de rubriques de 3CGP qui n’attirent pas les auteurs

Identification des auteurs qui traient de sujet connexes

Opportunité de nouveaux codes dans 3CGP

  1. Limitations

Premier test d’un nouveau système.

Pas d’autres système existant proche pour comparaison (MeSH non pertinents à MG/MF)

Biais de sélection par le fait de l’existence de concepts codés

  1. Support

Cette recherche-action est supportée par le CCFFMG

Texte écrit par MJ revu et corrigé par GM

contact : marc.jamoulle@doct.ulg.ac.be

  1. Notes et références

[1] L’appellation consacrée Médecine Générale et de Famille (MG/MF) (En anglais, General Practice / Family Medicine (GP/FM)) est utilisée ici par référence au contenu (général donc les actes) et la destination (la famille donc les personnes) du métier.

[2] Roos M, Watson J, Wensing M, Peters-Klimm F. Motivation for career choice and job satisfaction of GP trainees and newly qualified GPs across Europe: a seven countries cross-sectional survey. Education for primary care : an official publication of the Association of Course Organisers, National Association of GP Tutors, World Organisation of Family Doctors . 2014 Jul;25(4):202–10. Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25198714

[3] Levasseur G, Schweyer F-X. La recherche en médecine générale, à travers les thèses de médecine. Santé Publique [Internet]. 2003 [cited 2016 Dec 19];15(2):203. Available from: http://www.cairn.info/revue-sante-publique-2003-2-page-203.htm

[4] Vanmeerbeek M, Felgueroso-Bueno F, Lafontaine J-B. Guide de rédaction du TFE en médecine générale. 2eme édition. Liège: Departement de médecine générale des Universités de Liège, Bruxelles et Louvain; 2016. 1-33 p. Available from: http://orbi.ulg.ac.be/bitstream/2268/202592/1/160918 

[5] Jamoulle M, Roland M, Humbert J, Brûlet J. Traitement de l’information médicale par la Classification Internationale des Soins Primaires 2ème version (CISP-2), assorti d’un glossaire de médecine générale, préparé par le Comité International de Classification de la WONCA. Bruxelles: Care Editiions asbl, Bruxelles; 2000.

[6] La CISP a été élaborée pour faire de l’épidémiologie de la Médecine de famille et a pris sa place dans les dossiers médicaux informatisés en Belgique depuis 2013 et en France depuis 2016.

[7] Télécharger l’exemplaire de bureau de la CISP-2 en français . Considérer la liste des actes fréquents en médecine de famille sur CISP-2 procédures qui a été mise à jour en 2016 .

[8] Jamoulle M, Romain C. Analyse des systèmes de gestion de données de médecine générale les plus usités en Wallonie et à Bruxelles, Belgique, 2009/2010 [Internet]. Bruxelles, Service publique fédéral – Santé Publique (SPF-SP); 2010 [cited 2016 Dec 20]. Available from: http://orbi.ulg.ac.be/handle/2268/196340

[9] Jamoulle M. Ethique de l’information clinique et consentement des patients. Rapport de recherche REGM. SPF-SP. Bruxelles. 2011. http://hdl.handle.net/2268/175672

[10] En allant sur http://www.hetop.eu/Q (voir note en bleu ci-dessus) on peut consulter une liste de 182 thèmes non-cliniques. Cette liste est aussi disponible sous forme tabulaire et téléchargeable en format A4 Q-Codes en français.

[11]  Jamoulle M, Ouvrard P, Schuers M. Terminologie multilingue de médecine générale et de famille – Version française [Internet]. Jumet, Belgium: Care Editions; 2016. 1-62 p. Available from:   http://3cgp.docpatient.net/the-book/ 

[12] Segikwiye, E. Rôle du médecin de famille dans l’identification et la prise en charge des troubles spécifiques de l’apprentissage, Travail de fin d’étude de Médecine de Famille. Département de médecine générale, Université de Louvain. Bruxelles. 2016 (http://docpatient.net/tfe/espe_txt.pdf)

[13] Warnier, P-A. Sujets de prévention quaternaire en médecine générale.Travail de fin d’étude de Médecine de Famille. Département de médecine générale, Université de Louvain. Bruxelles. 2016 ( http://docpatient.net/tfe/PAW_txt.pdf )