Les Q-Codes et bibliographie, Belgique – 2016

Les Q-Codes comme source de bibliographie – 2016

Ayoub Zayane, étudiant en médecine à l’Université Libre de Bruxelles, Belgique a utilisé les Q-codes comme source bibliographique pour son travail de fin d’année. Sa méthode est reproduite ici .

Expérience et perception de la maladie par les sans-abris

L’étude a pour objet l’investigation de cas de personnes sans-abris ayant vécu l’expérience d’une maladie, de retracer leur expérience de parcours au sein des diverses structures de soins auxquelles ils ont eu accès. Le sujet a été exploré par une revue de littérature et une étude qualitative a été réalisée auprès de personnes sans-abris de la vilel de Charleroi, Belgique

Méthode

Dans un premier temps, une revue de littérature a été réalisée à partir du portail terminologique de santé en français «www.Hetop.eu/Q» et j’y ai introduit le terme «homeless» comme «Q-code», une terminologie expérimentale identifiant les thèmes récurrents de médecine générale. En faisant cela, le facilitateur Hetop génère automatiquement une équation de terme MeSH (Cf. annexe7) qui me permet d’obtenir 2600 résultats sur PubMed.

Ces données sont croisées avec une équation spécifique de médecine générale (Cf. annexe7) avec le connecteur « AND ». On obtient 147 résultats. Une sélection a été faite en choisissant sur l’interface PubMed les 58 publications disponibles dans leur intégralité et gratuites (free full text).

J’ai ensuite réalisé un tableau (cf. annexe 7, page 87) reprenant titres, objectifs, résultats et conclusions d’une vingtaine d’articles qui paraissaient les plus pertinents aux objectifs de ma recherche, en vue de prendre connaissance de ce qui a déjà été fait, étudié et analysé sur la problématique des sans-abris en médecine générale.
Les sans-abris faisant partie du paysage urbain dans les grandes villes d’Amérique latine5 , j’ai également profité de leur expérience, via le moteur de recherche LILACS, un moteur de recherche spécifique à l’Amérique Latine mais qui reprends des publications en trois langues (http://lilacs.bvsalud.org/en/). Avec les mots clés «homesless», j’ai trouvé plus d’une trentaine d’articles en anglais différents des premiers, qui m’ont permis d’approfondir mes connaissances à ce propos.

J’ai également consulté les sites de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), et de la SSMG. Je me suis bien entendu, servi des moteurs de recherches plus classiques tels que Google et Google scholar.

Citation et disponibilité en ligne ;

Zayane A, Expérience et perception de la maladie par les sans-abris, Travail de fin d’étude, Faculté de Médecine, ULB, 2016 ; 24p http://docpatient.net/tfe/zayane_texte.pdf et annexe http://docpatient.net/tfe/zayane_annexe.pdf